Quelle est la particularité d’une Peugeot 106 quicksilver ?

Historique de Peugeot 106

Près de 20 ans après son arrêt, nous jetons un bref coup d’œil en arrière sur un modèle qui est venu compléter la Peugeot 205, mais qui n’a pas pu égaler son succès voir l’histoire derrière Peugeot 106, nous parlons de 106 quicksilver.

La Peugeot 106 a fait ses débuts en France en septembre 1991 et est devenue le premier représentant de la « génération 6 » de la marque au lion, et aussi elle est positionnée dans ces années-là en dessous de la Peugeot 205, la plus aimée et la plus réussie.

106 quicksilver

Caractéristiques 

Au début, elle était proposée en carrosserie trois portes, mais un an après son lancement à la presse, elle a présenté sa variante cinq portes. Elle a atteint un total de près de 2 800 000 unités produites dans les usines françaises de Mulhouse, Sochaux et Aulnay-sous-Bois.

En ce qui concerne les moteurs, dans sa première phase, la Peugeot 106disposait d’une large gamme de moteurs à essence, avec des puissances comprises entre 50 et 103 chevaux, plus deux options diésel de 50 et 57 chevaux.

Qualités

De même, en Europe, les 106 quicksilver restent dans les mémoires comme l’un des représentants de la marque avec le plus grand nombre de versions spéciales, soit près de 20 au cours de ses 12 années d’existence. Les plus emblématiques s’appelaient Roland Garros et Zenith, tandis qu’en Argentine, beaucoup se souviennent de la célèbre ligne Quicksilver, développée en collaboration avec la marque de surf à succès.

Et bien que nous ne les connaissions pas ici, il existait aussi des versions sportives, comme la Rallye de 1993, ainsi qu’une variante S16 lancée en 1996, qui avait sous le capot un moteur 1.6 de 120 chevaux avec lequel elle pouvait atteindre des performances très remarquables grâce à son rapport poids-puissance.

106 quicksilver

Elle était proposée avec un moteur à essence de 1,4 litre qui développait 75 chevaux et offrait des performances modestes, mais avec des valeurs de consommation très contenues, cela la rendait idéale pour un usage urbain. Il y avait aussi quelques diésels, avec un 1.5 de modestes 57 chevaux.

Valeurs

106 quicksilver

En outre, l’une de ses particularités était la façon dont elle tirait parti de l’espace, car bien que ses dimensions soient limitées, en termes d’habitabilité et d’espace pour les jambes, elle dépassait de nombreuses rivales plus grandes comme la Ford Fiesta et la Renault Clio. Enfin, dans son pays d’origine, il s’est fait connaitre dans le monde du groupe Rallye N. En 1997, les 106 quicksilver « Maxi » ont été introduites, inspirées par la 306 de ces années-là, un modèle qui a été le cinquième du championnat du monde français en 2000. 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *