histoire peugeot 106

Cette année marque le 30e anniversaire de la Peugeot 106, qui a placé la barre des voitures urbaines aussi hautes que son dernier successeur, la Peugeot 208.

Peugeot 106 une petite voiture légendaire

 Seul un produit qui n’a pas eu de prédécesseur direct peut être considéré comme un briseur de catégorie au sens littéral du terme. Il est difficile de rendre justice à la Peugeot 106, qui n’était pas la première petite voiture de Peugeot. La 104, fabriquée entre 1972 et 1988, était aussi belle que moderne. Cependant, lorsque la Peugeot 205 est lancée en 1983, la petite voiture se retrouve soudainement dans un vide. Sa production diminuait dans l’ombre de son légendaire parent, et lorsqu’il a finalement été abandonné cinq ans plus tard, avouons-le, le public n’a pas vraiment été déçu.

Mais Peugeot avait quelque chose d’intéressant dans sa manche : un nouveau minicar qui, par son nom, indiquait clairement qu’elle ne voulait pas jouer les seconds rôles face…

La 106 enfant terrible est un modèle de Citadine créer par Peugeot la marque française en 2001. Elle est disponible en 3 portes ou 5 portes. Equipé d’une boite manuelle à 5 rapports avec un moteur essence 1.4L en 4 cylindres en ligne.

Le petit moteur développe quant à lui une puissance de 75CH, avec cette motorisation on peut atteindre une vitesse maximale de 175 km/h. Grâce à sa souplesse et son petit moteur l’enfant terrible peut atteindre les 100km/h en juste 12.5 secondes.

La 106 a été créer pour remplacer le modèle 205 un carton mondiale. La petite citadine tient de la 104 sa petite taille. Comme modèle de voiture connexe on peut citer l’AX de Citroën ou la Renault Clio. Elle est plus moderne que les modèles concurrentes, elle a une silhouette cubique avec des lignes cassées et plus marqués que la 205.